La discothèque de lamateur Site

0

Le sacré et le profane

Richard & Linda Thompson Pour down like silver (1975, Island Records / Universal) Il est assez rare que je remonte une discographie de façon chronologique et linéaire. Bien plus souvent,...

0

10:15 Saturday night – #16

La quinzaine écoulée a malheureusement été marquée (1) par la mort de Daniel Johnston, figure de l’underground indie-rock et auteur d’une poignée (voire plus) de chefs-d’œuvre naïfs et bouleversants. J’avoue...

0

Corps inflammables

Galaxie 500 On fire (1989, Rough Trade) Au moment de l’écriture de ma chronique du – déjà remarquable – premier album de Galaxie 500, Today, j’envisageais de traiter l’ensemble de...

0

The Dubliners

Fontaines D.C. Dogrel (2019, Partisan Records) « Hey hey, my my / Rock and roll will never die ». On aurait bien envie de citer ces paroles immortelles du grand Neil Young...

0

La ligne claire

JP Nataf Clair (2009, Tôt Ou Tard) Il aura fallu pas moins de cinq ans à JP Nataf pour donner suite à son formidable Plus de sucre de 2004. Entre-temps,...