La discothèque de lamateur Site

0

Le chanteur de variétés

Miossec L’étreinte (2006, PIAS) Alors que le bonhomme vient de faire paraître un douzième album – Simplifier – qu’on situera déjà dans le haut du panier de sa discographie, je...

Orange Juice - You can't hide your love forever 0

Le plein de vitamine D

Orange Juice You can’t hide your love forever (1982, Polydor) L’Écosse n’est décidément pas l’Angleterre. Tandis qu’à Londres ou à Manchester, le post-punk se dégustait glacé, comme pétrifié par le...

0

Un soir au club

Tom Waits Nighthawks at the diner (1975, Asylum) Suite à la parution de The heart of Saturday night, Tom Waits reprend son bâton de pèlerin pour essayer de transformer la...

0

A sa sauce

Theo Lawrence Sauce piquante (2019, Tomika Records) De mère québécoise et de père français, Theo Lawrence grandit à Gentilly, dans le Val-de-Marne. Les goûts du garçon vont pourtant le conduire...

0

1 année, 10 albums : 1996

Poursuivons aujourd’hui mes désormais traditionnels tops annuels avec, selon la logique chronologique, un gros plan sur l’année 1996. Comme je l’ai longuement indiqué dans mon précédent billet de ce genre,...

0

Les derniers feux

Grant Lee Buffalo Copperopolis (1996, Slash Records) J’ai beau savoir que le temps file, j’ai constaté, quand même un brin estomaqué, que cela faisait déjà dix ans que j’avais évoqué...