Le silence des agneaux

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. 3 février 2010

    […] Ainsi, après avoir collaboré entre autres avec Bob Mould, Michael Stipe, Victoria Williams ou Lambchop, Chesnutt convie ici à s’asseoir avec lui le guitariste de jazz Bill Frisell ou […]

  2. 26 mai 2012

    […] à sa sortie les qualités affichées par cette troupe de musiciens de Nashville sur son formidable Jack’s tulips de 1994. Sous la férule soyeuse du génial Kurt Wagner, alpha et oméga du groupe, Lambchop […]

  3. 21 février 2015

    […] continue d’accommoder comme sur Jack’s tulips et How I quit smoking la country à sa sauce, emplie de sensibilité et de tendresse. On […]

  4. 14 mars 2015

    […] ce morceau exceptionnel constitue toujours pour moi le sommet de la discographie wagnérienne. Sur un disque déjà excellent malgré quelques longueurs, « Let’s go bowling » dévoilait la […]

  5. 15 août 2019

    […] je l’avais déjà écrit ici, les Américains de Lambchop délivrent depuis maintenant plus de 15 ans une musique bien à eux, […]

  6. 3 juillet 2022

    […] aussi mentionner tous ces disques formidables qui échouent à la porte de ce classement : le premier Lambchop, Bakesale de Sebadoh, Hips and makers de Kristin Hersh, Live through this de Hole, le premier Ben […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.