Trash palace

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. 3 juillet 2019

    […] ce qu’on me démontre le contraire, vous ne m’enlèverez pas de l’idée que Trash yéyé demeure encore aujourd’hui le meilleur album de Benjamin Biolay, grand disque malade […]

  2. 15 août 2019

    […] Je n’ai jusque là jamais pu en revanche accrocher au disque suivant, ce Négatif paru en 2003. Peut-être qu’un jour… Je reviendrai par contre certainement à l’occasion sur le génial Trash yéyé. […]

  3. 11 avril 2021

    […] que je viens de découvrir ébahi son dernier album en date, le magnifique Trash yéyé (2007) , j’ai eu envie de revenir aujourd’hui sur le premier opus du garçon. […]

  4. 12 avril 2021

    […] un tournant dans la carrière de Biolay, comme un premier pas vers la grâce amochée du sublime Trash yéyé de 2007. Je ne parlerai pas de La superbe pour ne pas encore l’avoir écouté, relevant juste […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.