Le prince du music-hall

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. 27 juin 2010

    […] collier, ramenant des brassées de nuage et de lumière mêlés. Quelque part entre Phil Ochs et un Rufus Wainwright modeste, Bird tire d’influences multiples une fraîcheur et une grâce roboratives. […]

  2. 6 avril 2012

    […] une chanson et il serait dommage d’oublier ce somptueux titre bleu nuit extrait du prodigieux premier album du Canadien. L’exubérante Barcelone devient ici endroit rêvé pour un ailleurs et […]

  3. 17 août 2019

    […] la remarque d’abord (à peine), Martha assurant une partie des chœurs de Rufus sur son fabuleux premier album solo. Après diverses expériences – dont une comédie musicale – , Martha Wainwright fait […]

  4. 26 octobre 2019

    […] de maître de premier album, dont j’ai déjà eu le loisir – et le plaisir – de parler dans ces pages, le petit prodige américano-canadien doublait brillamment la mise avec ce remarquable deuxième […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Analytics Plugin created by Web Hosting