Entre gris clair et gris foncé

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 1 mai 2012

    […] une seconde fois le groupe de Robert Smith avec ce titre extrait du hiératique et magnifique Faith. Le morceau s’avère en tous cas idéal pour sceller le sort tragique du pauvre Jack Dawson : […]

  2. 24 août 2018

    […] progressivement pour arriver à une forme de climax rageur, convoquant les fantômes brumeux du Faith de The Cure. Ce type d’emportement presque spasmodique se retrouve aussi dans la partie […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Analytics Plugin created by Web Hosting