Le vaisseau fantôme

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. 13 mars 2010

    […] (mais splendide) Wild love, Bill Callahan traversa une imposante phase de glaciation (cf The doctor came at dawn), dont il commença de ressortir avec le magnifique Red apple falls de 1997. Alors que sa musique […]

  2. 10 septembre 2011

    […] comme un des groupes les plus touchants de son époque. Après les formidables Wild love (1995) et The doctor came at dawn (1996) dont il a déjà été question ici, Red apple falls constitue à mon sens un premier acmé […]

  3. 18 juillet 2015

    […] sommet Wild love) qui le conduira jusqu’à une forme de glaciation sidérante et magnifique (The doctor came at dawn et l’extraordinaire EP Kicking a couple around), Callahan entreprit peu à peu de laisser la […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Analytics Plugin created by Web Hosting