Les belles saisons

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Nucky dit :

    Merci de mettre en avant ce songwriter exceptionnel, il le mérite ! « Whereabouts » est aussi mon album préféré du canadien, à égalité avec « Retriever » qui comporte autant de petits chefs d’oeuvre (« For the Driver », « I Know it Well », et j’en passe)

    Et « Riverbed » est sans doute ma chanson favorite de toute sa discographie, un joyau effectivement.

    Les albums ultérieurs de Sexsmith valent tous le détour, aucun n’est raté, aucun n’est parfait non plus, mais tous comportent invariablement deux ou trois chansons absolument parfaites. Je pense par exemple à « Some Dusty Things » sur l’album « Time Being ».

  1. 16 octobre 2019

    […] ce Other songs impeccable. Il s’en rapprochera encore avec son album suivant, le formidable Whereabouts paru deux ans plus tard. Le bonhomme continue toujours son parcours dans la discrétion, faisant […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *