Étiqueté : vic_chesnutt

1

Le souffle au coeur

Vic Chesnutt About to choke (1996, Capitol) Mes fidèles lecteurs (s’il y en a) connaissent déjà ma profonde admiration pour la musique de Vic Chesnutt dont j’ai déjà eu l’occasion de parler à plusieurs reprises dans...

3

L’envol de l’ange

Vic Chesnutt Is the actor happy? (1995, Texas Hotel) Avec ce disque-là, sans doute un des plus bouleversants que je connaisse, Chesnutt réussit son coup de maître. Enfin placé dans des conditions d’enregistrement confortables...

0

L’intranquille

Brute Nine high a pallet (1995, Capricorn) En 1995, quelques mois après la sortie de son fantabuleux Is the actor happy? , Vic Chesnutt sortait cet album sous le pseudonyme obtus de Brute. Cet...

0

Mauvais sang

Vic Chesnutt Drunk (1994, Pinnacle) Encore un disque de l’Amérique dépressive. A l’instar de Mark Eitzel ou Smog, Vic Chesnutt fait partie de cette génération de musiciens américains apparue au milieu des années 1990,...

Vic Chesnutt (1964-2009) 0

Vic Chesnutt (1964-2009)

J’aurais aimé terminer l’année autrement mais je ne pouvais décemment pas passer sous silence la mort tragique de Vic Chesnutt, survenue le jour de Noël. C’est un formidable songwriter qui disparaît ici et je...

0

Retrouvailles

Vic Chesnutt Ghetto bells (2005, New West Records) Il y avait bien longtemps que je n’avais eu l’occasion d’écouter un album de Vic Chesnutt. Il faut dire qu’entre 1998 et 2003, notre miraculeux paralytique...

Analytics Plugin created by Web Hosting