La discothèque de lamateur Site

0

Le moissonneur

Neil Young Chrome dreams II (2007, Reprise) Cet homme n’en finira donc jamais de m’épater. Mes quelques lecteurs savent (s’ils sont assidus) l’amour que je porte à l’oeuvre du bonhomme, sur la foi de...

2

Les rêveries d’un promeneur solitaire

The Divine Comedy Promenade (1994, Setanta/Virgin) Un an à peine après l’exceptionnel Liberation, l’Irlandais Neil Hannon, singleton génial sous le nom de Divine Comedy, laissait de nouveau libre cours à son inspiration débridée avec...

Ultra Orange & Emmanuelle 0

Le goût et les limites

Ultra Orange & Emmanuelle Ultra Orange & Emmanuelle (2007, RCA) Il m’est d’avis que beaucoup ont du s’étrangler à la parution de cet album, et ce avant même que de l’avoir écouté. Pensez-donc, une...

The Do - A mouthful 0

L’école buissonnière

The Do A mouthful (2008, Cinq7) Voilà donc le duo franco-finlandais qui s’est emparé des charts français en cette année 2008 avec leur excellent single « On my shoulders » . Derrière ce nom, acronyme des...

The Clash - The Clash 0

La fureur de vivre

The Clash The Clash [US] (1979, Epic) Pour éclairer le profane et contenter le puriste, il est déjà bon de préciser certaines choses. Le premier album des Clash paraît en Grande-Bretagne en 1977 mais...

0

La tête et les jambes

Yo La Tengo Fakebook (1990, Bar/None) Yo La Tengo se forme en 1984 après qu’Ira Kaplan, rock-critic cherchant sa voie, a rencontré Georgia Hubley, batteuse et chanteuse. Le couple, basé à Hoboken, New Jersey...

0

Vertiges ascensionnels

Patrick Watson Close to paradise (2006, Secret City Records) Voici le disque qui, depuis une dizaine de jours, squatte ma platine en dictateur, ne laissant que des miettes à ses petits camarades, Fleet Foxes...

2

Les grands fonds

Red House Painters Red House Painters [I] (1993, 4AD) A la fin des années 1980, Mark Kozelek, jeune homme originaire du Midwest, forme les Red House Painters et s’installe à San Francisco. Le groupe...

4

Les quatre saisons

Belle and Sebastian If you’re feeling sinister (1996, Jeepster) Il est des disques vers lesquels on appréhende parfois de revenir, tant on les a aimés, usés jusqu’à la corde et pour lesquels on craint...

0

Les portes du paradis

The Doors The Doors (1967, Elektra) Il n’est pas évident de parler ici d’un disque aussi connu, classique absolu d’un groupe mythique, paré qui plus est de l’aura légendaire de Jim Morrison, dont la...

Analytics Plugin created by Web Hosting