La discothèque de lamateur Site

Les violons de l’automne 4

Les violons de l’automne

Benjamin Biolay Rose Kennedy (2001, Virgin) Alors que je viens de découvrir ébahi son dernier album en date, le magnifique Trash yéyé (2007) , j’ai eu envie de revenir aujourd’hui sur le premier opus...

OP8 - Slush 0

Le charme de l’éphémère

OP8 Slush (1997, Thirsty Ear) Impossible ici de livrer un petit historique de ce groupe qui n’en est pas un. Derrière cet alias énigmatique se cache le fruit d’une collaboration remarquable entre Lisa Germano...

0

Les grands ducs

Franz Ferdinand Franz Ferdinand (2004, Domino) Alors que vient de sortir leur troisième opus Tonight, j’ai eu envie ce soir de revenir sur le premier album de ce quatuor écossais, disque qui leur permit...

Gene - Olympian 0

Equilibre instable

Gene Olympian (1995, Polydor) Au mitan des années 1990, pléthore de groupes anglais à guitares profitait de la brèche ouverte par les grands frères Blur et Oasis pour s’offrir son quart d’heure de gloire...

0

Fantômes et ravers

Burial Untrue (2007, Hyperdub) Je n’ai jamais été très familier des musiques électroniques, traînant longtemps derrière moi un vieux préjugé de mes amours de jeunesse, quand je ne jurais que par le son des...

0

Retour de flamme

Tindersticks The hungry saw (2008, Beggars Banquet) Je croyais le dossier Tindersticks définitivement enterré, le groupe s’étant enfoncé dans un profond silence après un dernier opus de fort belle facture, ce Waiting for the...

0

Un homme singulier

Antony & the Johnsons I am a bird now (2005, Rough Trade) C’est l’histoire d’un jeune homme né en Californie au début des années 70 et qui, petit garçon, s’aperçut qu’il aurait préféré être...

The Libertines - Up the bracket 1

Les jours heureux

The Libertines Up the bracket (2002, Rough Trade) Evoquer les Libertines suscite bien souvent (chez le fan de rock s’entend) des réactions féroces et passionnées. Tandis que les uns crient au génie et s’extasient...

1

Hot d’or

Sébastien Tellier Sexuality (2008, Record Makers) On avait laissé Sébastien Tellier en dandy mélancolique, s’abandonnant au piano dans un décor de bois et de cristal, le temps d’un Sessions magnifique de beauté nue (cf....

Analytics Plugin created by Web Hosting