Le phare de la lune

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. 18 août 2017

    […] artistique majeure largement célébrée par la critique, Moon pix suscita forcément de nouvelles attentes avec lesquelles une personnalité aussi troublée que celle […]

  2. 31 août 2018

    […] « Colors and the kids », point culminant de son très haut perché Moon pix de 1998, Cat Power chante ces mots qui nous ont toujours bouleversé : « Must be the colors and […]

  3. 31 août 2019

    […] de Cat Power se tenant en bonne place dans notre petit Panthéon musical intime, notamment Moon pix (1998) ou You are free (2003). Et si l’on fut comme beaucoup un brin décontenancé par le […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Analytics Plugin created by Web Hosting