L’envol de l’ange

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. 3 février 2010

    […] à eux, préférant de loin les merveilleux tourments d’une americana désolée (Will Oldham, Vic Chesnutt…) ou les acrobaties sans filet de têtes brûlées et chercheuses naviguant dans les eaux du […]

  2. 6 juillet 2013

    […] toujours quelque peu pâti de devoir succéder à son fabuleux prédécesseur, l’intouchable Is the actor happy ? qui reste encore aujourd’hui l’un de mes disques préférés de tous les temps, […]

  3. 6 juillet 2013

    […] L’envol de l’ange » […]

  4. 15 août 2019

    […] Mes lecteurs habituels savent tout le bien que je pense du bonhomme, chérissant notamment son Is the actor happy? de 1995 comme un des plus beaux trésors cachés de l’histoire du rock. J’étais donc […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *