Lumières

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 7 octobre 2019

    […] la discographie du grand Richard Thompson ont peu ou prou suivi ce schéma-là et alors que son I want to see the bright lights tonight de 1974 est depuis longtemps un de mes disques de chevet, une bonne partie de ses albums me demeure […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Analytics Plugin created by Web Hosting