Couper-coller

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. 12 avril 2015

    […] Beck Devils haircut [1996, sur l’album Odelay] […]

  2. 26 septembre 2015

    […] qu’on n’était jamais déçu. Deux ans après l’avènement représenté par Odelay, Beck annonçait un disque de transition, enregistré en deux petites semaines avec son groupe de […]

  3. 17 août 2019

    […] Ce même fil conducteur viendra électriser la somptueuse réussite de son prodigieux Odelay de 1996, mais ce One foot in the grave reste à coup sûr le disque le plus touchant du songwriter […]

  4. 17 août 2019

    […] en accord avec son contenu. Grâce à la production des Dust Brothers (déjà aux manettes pour le Odelay de Beck, entre autres) et au talent de compositeur de Mark Oliver Everett alias E – Eels à […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *