Série noire

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 24 janvier 2015

    […] Favourite worst nightmare, le précédent album commis par Alex Turner avec ses Arctic Monkeys un an plus tôt se terminait par « 505 », extraordinaire morceau épique et dramatique, animé d’un souffle renversant et qui mettait une remarquable touche finale à un disque très réussi. Avec quelques années de recul et l’écoute dans le désordre de la production du sieur Turner, il me semble difficile de ne pas voir dans cette chanson fiévreuse les prémices de ce ravageur Age of the understatement. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Analytics Plugin created by Web Hosting