Pluie de bienfaits

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Arnaud dit :

    Plutôt d’accord avec toi, sauf que je préfèrerai toujours « Range life » à « Gold Soundz » (peut-être parce qu’elle dure plus longtemps). Et va savoir pourquoi, cet album est une madeleine, il me ramène à la route Lyon-Saint Etienne du jeudi soir de nos jeunes années…

  1. 5 avril 2013

    […] indie-rock. Des tourbillons soniques de Slanted and enchanted (1992) aux mélodies célestes de Crooked rain crooked rain (1994), Pavement faisait valoir une originalité vibrante, un sens inné (et inouï) de la […]

  2. 17 août 2019

    […] ce groupe californien occupe une place particulière dans mon petit Panthéon personnel. Parce que Crooked rain crooked rain, leur miraculeux deuxième album (1994) est sans doute le disque que j’ai le plus écouté ; […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Analytics Plugin created by Web Hosting