Ceci est son coeur

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 20 octobre 2012

    […] son éblouissant Crèvecoeur de 2004, Daniel Darc avait réussi une forme de coup parfait, combinant réussite artistique […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Analytics Plugin created by Web Hosting