Le chant des sirènes

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 21 janvier 2017

    […] temps de trois albums captivants et capiteux – dont un chef-d’œuvre certifié avec So tonight that I might see – Mazzy Star déploya entre 1990 et 1996 son charme torpide et vénéneux, se constituant une […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Analytics Plugin created by Web Hosting