Comédie vénitienne

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Lucas dit :

    Encore un acte dont je n’avais jamais entendu parler et qui va sûrement orner ma discothèque prochainement !
    Kudos d’office pour son blaze, en plus.

  1. 2 février 2021

    […] quelques mois auparavant, son fantastique Casanova n’avait apparemment pas permis au sieur Hannon d’épuiser le registre amoureux. Une […]

  2. 27 mars 2021

    […] pour l’esbroufe et la surenchère qui, s’il sera ô combien brillamment maîtrisé sur Casanova (1996), montera par la suite un peu à la tête de notre génial freluquet. On en reparlera […]

  3. 14 avril 2021

    […] était encore actif et si son triptyque majeur des années 1993-1996 (Liberation, Promenade, Casanova) tournait encore fréquemment sur ma platine, j’étais joyeusement passé à côté de son […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.